AbdAllah ibn Mas’oud: le premier à avoir psalmodier le Coran

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

AbdAllah ibn Mas’oud est le premier à avoir psalmodier le Coran à haute voix. Mais qui est-il ? Quel a été sa vie ? Comment a t-il rencontré le Prophète (saws) ?

 

La conversion d’AbdAllah ibn Mas’oud

 

Il s’appellait Abou Abd ar-Rahman. Sa mère s’appelait Oum ‘Abd. Avant que le Prophète (saws) ne se mette à rencontrer les croyants dans la maison d’al Arqam, AbdAllah ibn Mas’oud avait déjà cru en lui. Il faisait partie des premiers musulmans, c’est le sixième à avoir embrassé l’Islam.  (1)

 

Sa rencontre avec le Prophète (saws)

 

Ibn Mas’oud rapporte sa première rencontre avec le Prophète (saws) : “alors que je n’étais encore qu’un jeune adolescent, je gardais un troupeau de moutons appartenant à ‘Uqba ibn Abi Mu’ayt. Un jour, le Prophète (saws) et Abou Bakr (ra) vinrent à moi et me dirent “jeune homme, pourrais tu nous donner un peu de lait à boire ?” je leur répondis “je ne suis pas le propriétaire de ces bêtes. je ne peux pas vous offrir à boire.” Le Prophète (saws) me dit alors “aurais tu une brebis qui ne donne pas de lait ?” je lui dis oui.

Puis je lui apportais. Le Prophète (saws) l’attacha par les pieds puis passa sa main sur ses mamelles. Il invoqua ensuite Allah et aussitôt les mamelles se remplirent de lait. Abou Bakr (ra) lui apporta un récipient en pierre creusé dans lequel il recueillit le lait, puis Abou Bakr (ra) but et je bus à mon tour. Le Prophète (saws) dit ensuite aux mamelles “contractez vous” et elles se contractèrent. je m’orientais ensuite vers le Prophète (saws) en disant “apprends moi les paroles que tu viens de dire !” il me répondit “tu es un jeune qui apprendra.”  (2)

 

AbdAllah ibn Mas’oud: le premier à psalmodier le Coran à haute voix

 

AbdAllah a été le premier à psalmodier le Coran à haute voix. Après sa conversion il s’est rendu devant la Ka’ba pour réciter les versets “ par l’Etoile lorsqu’elle décline ! En vérité, votre compatriote n’est ni un égaré ni un illuminé et il ne dit rien sous l’effet de la passion ! ce n’est en fait qu’une révélation inspirée que lui a enseignée un être d’une force prodigieuse.” S 53 V 1 à 6

En réaction les qurayshites le blessèrent au visage mais cela n’empêcha par AbdAllah de continuer sa psalmodie.  (3)

 

AbdAllah Ibn Mas’oud était détaché de ce bas monde

 

Ibn Mas’oud était détaché de ce bas monde, les biens terrestres ne lui importait peu. Il a toujours vécu dans la modestie. Malgré les postes importants qu’il a pu avoir au cours de sa vie, cela ne l’a pas éloigné de son engagement vis à vis d’Allah et du Prophète (saws). (4)

 

AbdAllah Ibn Mas’oud : un homme savant

 

Allah lui accorda le savoir, il devint juriste (faqih) ainsi que le doyen de tous les mémorisateurs du Coran. il dit “ j’ai appris de la bouche du Prophète (saws) 70 sourates que personne ne peut me contester.

Ibn Mas’oud dit “par Dieu, je connais les circonstances de la révélation de chaque verset du Coran et personne ne peut affirmer connaître mieux que moi le Livre d’Allah. si je savais qu’il existe une personne connaissant le Coran mieux que moi mais chez qui on ne peut se rendre qu’à dos de chameau j’irais à sa rencontre sans attendre et je ne serais alors pas le meilleur d’entre vous.”  (5)

 

Allah lui donna une belle voix

 

Allah lui donna une très jolie voix ainsi qu’une bonne compréhension concernant la signification des versets. Le Prophète (saws) conseillait à ses compagnons de suivre l’avis d’Ibn Mas’oud, d’imiter sa lecture. le Prophète (saws) a dit “celui qui veut entendre le Coran exactement comme il a été révélé alors qu’il l’écoute de la bouche d’Ibn Umm ‘Abd”.

Le Prophète (saws) prenait plaisir à écouter Ibn Mas’oud psalmodier au point qu’il en pleura lorsqu’il l’entendit  réciter les versets “qu’adviendra t-il des négateurs lorsque, de chaque communauté, Nous amènerons un témoin à charge, et que Nous t’amènerons toi même pour témoigner contre eux ? ce jour là, ceux qui auront été incrédules et qui auront désobéi au Prophète souhaiteront être engloutis par la terre, sachant qu’ils ne pourront rien dissimuler à Allah.” S4V41-42 (6)

 

Ibn Mas’oud ressemblait au Prophète (saws)

 

Hudheyfa dit “je n’ai jamais vu une personne ressemblant autant au Prophète (saws) dans sa guidée, ses bonnes manières et sa conduite qu’Ibn Mas’oud. Et les chanceux parmi les compagnons du Prophète (saws) savaient qu’il avait le rang le plus élevé auprès d’Allah.”  (7)

 

AbdAllah craignait Allah et respectait le Prophète (saws)

 

Il n’a pas rapporté beaucoup de hadith après la mort du Prophète (saws) car il avait peur d’attribuer au Prophète (saws) une parole qu’il n’avait pas dite, ou de transformer ses propos. Alqama ibn Qays a dit “Ibn Mas’oud donnait un prêche chaque jeudi, et jamais je ne l’ai entendu dire “le Prophète (saws) a dit” sauf une fois. Ce jour là il était appuyé sur une canne. alors qu’il venait d’affirmer que le Prophète (saws) avait dit telle chose, il se mit à trembler tellement fort que je crus que sa canne allait se casser.”

Son respect envers le Prophète (saws) était immense. Durant la vie du Prophète (saws) il a toujours était à ses côtés et il a été présent à toutes les batailles. C’est lui qui a d’ailleurs tué Abou Jahl lors de la bataille de Badr.  (8)

 

Paroles de AbdAllah ibn Mas’oud

 

La richesse et la pauvreté

 

Qays ibn Jabir rapporte qu’AbdAllah a dit “qu’elles sont belles les deux choses abhorrées: la mort et la pauvreté. par Allah les 2 épreuves de ce bas monde sont soit la richesse soit la pauvreté. quant à moi, peu m’importe par laquelle des deux je serais éprouvé car le droit d’Allah est obligatoire dans l’une comme dans l’autre: le droit de la richesse est la compassion pour les autres alors que celui de la pauvreté est la patience.”  (9)

“La meilleurs des richesses est celle de l’âme, la meilleure des provisions c’est la piété, la pire des cécités c’est celle du coeur, le pire des péchés c’est le mensonge, le pire des profits c’est l’usure, la pire des nourritures c’est les biens de l’orphelin, et celui qui pardonne à son prochain Dieu lui pardonnera à son tour. ET celui qui fait preuve de miséricorde, Dieu se montrera miséricordieux avec lui.”  (10)

 

Le comportement de celui qui connaît le Coran

 

Il importe à celui qui porte le Coran dans son coeur d’être connu par sa nuit quand les gens sont endormis, par sa journée quand les gens ne sont pas en état de jeûne, par sa tristesse quand les gens sont heureux, par ses pleurs quand les gens rient, par son silence quand les gens palabrent et par sa crainte quand les gens se corrompent. il importe au porteur du Coran d’être pleurant, triste, compatissant, sage et silencieux et il ne lui importe pas d’être dur, distrait, bruyant et rude.” (rapporté par Ahmed) (11)

 

AbdAllah ibn Mas’oud était un personne attaché à la parole d’Allah. Il a fait du Prophète (saws) son modèle au point de lui ressembler. Et c’est ce que nous devons faire également. Prendre exemple sur le Prophète (saws) afin d’acquérir son comportement. S’attacher au Coran afin de nous réformer, de changer nos coeurs. Faisons du Coran notre compagnon du quotidien et pas seulement le livre que nous lisons uniquement le mois de Ramadan. 

 

Références
1) Ibn al Jawzi, Histoires des grands Hommes de l’Islam, traduction intégrale du livre: “sifat as-safwa (la description de l’élite)”, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions El Bab, tous pays, 2016, 1ère édition, page 194
2) Khalid, Mohammed Khalid, des hommes autour du Prophète (saws), traduit par Mohamed Lemine Hamady, édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2014, 1ère édition, page 167
3) Ibid, page 169
4) Ibid, page 178
5) Ibid, pages 170-171
6) Ibid, page 171
7) Ibn al Jawzi, Histoires des grands Hommes de l’Islam, traduction intégrale du livre: “sifat as-safwa (la description de l’élite)”, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions El Bab, tous pays, 2016, 1ère édition, page 195
8) Khalid, Mohammed Khalid, des hommes autour du Prophète (saws), traduit par Mohamed Lemine Hamady, édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2014, 1ère édition, pages 174-175
9) Ibn al Jawzi, Histoires des grands Hommes de l’Islam, traduction intégrale du livre: “sifat as-safwa (la description de l’élite)”, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions El Bab, tous pays, 2016, 1ère édition, page 204
10) Khalid, Mohammed Khalid, des hommes autour du Prophète (saws), traduit par Mohamed Lemine Hamady, édition Maison d’Ennour, Paris, France, 2014, 1ère édition, pages 177
11) Ibn al Jawzi, Histoires des grands Hommes de l’Islam, traduction intégrale du livre: “sifat as-safwa (la description de l’élite)”, traduit par Messaoud Boudjenoun, éditions El Bab, tous pays, 2016, 1ère édition, page 202-203

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Zayd ibn Haritha

Zayd ibn Haritha

Zayd ibn Haritha (ra) était un compagnon très important dans la vie du Prophète (saws). Mais qui est Zayd  (ra)? Quelle place tenait-il dans le cœur du Prophète (saws) ? Comment a t-il été actif dans la société musulmane ?   Zeyd ibn Haritha (ra) était petit, de...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

Fatwa concernant la femme et le travail

Fatwa concernant la femme et le travail

Quelle est la position de la Loi islamique sur le travail de la femme sur son travail à l'extérieur de la maison et sur sa participation au développement du pays ? Doit-elle demeurer enfermée dans sa maison ?    La femme est comme l'homme, un être humain; elle...

Allah est Patient

Allah est Patient

Certains Noms d’Allah prouve qu’Il est Patient envers Ses serviteurs. Quels sont ces Noms ? Al Waddud   Allah mentionne ce Nom deux fois dans le Coran. Dans la sourate Hud V 90 et dans la Sourate al Bourouj V 13-14 “Il est Celui qui créé et ressuscite, Il est...