L’importance du savoir en Islam

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

En Islam, l’acquisition du savoir est obligatoire pour tout musulman. La communauté musulmane ne doit pas rester dans l’ignorance. D’ailleurs le premier verset révélé au Prophète (saws) est « Iqra » (Lis). Mais qu’est ce qu’on entend par savoir ? Pourquoi la science est-elle si importante ? Quels sont les privilèges d’acquérir la science ? Quelle est l’importance du savoir chez la femme musulmane ?

 

Définition du savoir (al ‘ilm)

 

Al ‘ilm en arabe signifie la compréhension et la perception. Il vient du verbe ‘alima qui veut dire apprendre. L’apprentissage de la science est primordial pour le musulman. Car il doit comprendre sa religion de manière correcte. Mais aussi il doit acquérir un savoir dans le domaine du profane afin de mieux comprendre l’être humain, l’univers, etc. Le musulman doit connaître son objectif dans ce bas monde, pourquoi il a été créé. Mais également connaître ash-shari’a qui définit ce que Dieu attend de nous. Avoir une connaissance profonde de la sira pour parfaire notre comportement, etc. (1)

 

L’obligation de l’acquisition du savoir en Islam

 

Dieu oblige la communauté à être s’instruire. Le savoir est primordial pour étudier le Coran et la Sunna, pour comprendre les prescriptions que Dieu a établi. Il faut qu’il y ait au sein de la communauté musulmane des personnes intelligentes, aux grandes qualités morales afin qu’ils puissent éduquer et informer la communauté musulmane.
Beaucoup de versets recommandent de réfléchir et de méditer sur la création car c’est primordial pour renforcer sa foi. (2)

L’imam al Ghazzali dit que “pour l’Islam, la science est comme la vie pour l’homme”.
Dieu dit “voici une communication adressée aux hommes afin qu’ils soient avertis; qu’ils sachent seulement que Lui, Il est un Dieu unique et que réfléchissent ceux qui sont doués d’intelligence.” S Ibrahim V52 Et décrivant les conversations des habitants de l’Enfer Dieu dit “SI nous avions entendu ou si nous avions compris, nous ne serions pas des hôtes du Brasier.” S al Moulk V10 (3)

 

L’intérêt d’acquérir la science

 

La science aide l’être humain à atteindre la perfection

 

Dieu a honoré l’être humain car lorsqu’il atteint l’âge de recevoir la science, de comprendre, Dieu lui permet d’accéder aux enseignements qui vont l’aider dans sa vie à atteindre la perfection.

Comme par exemple concernant la prière, ce sont un groupe de mots ayant pour but d’atteindre la raison et d’éveiller le cœur. A travers la prière on affirme la Grandeur de Dieu, on atteste de Son unicité. La prière ce sont des versets récités qui nous donnent les clés pour suivre le bon chemin et nous apprend à faire le bien. Ainsi, la prière faite par le croyant est acceptée en fonction de la compréhension des versets qu’il récite, de l’état de sa concentration et de son intelligence.

 

Lecture et instruction : premiers éléments de l’acquisition du savoir

 

Le premier verset que Dieu a révélé au Prophète (saws) est : “Lis au Nom de ton Seigneur qui a créé ! Il a créé l’homme d’un caillot de sang. Lis ! Car ton Seigneur est le Très Généreux qui a instruit l’homme au moyen du calame, et Lui a enseigné ce qu’il ignorait.” S al ‘Alaq V1 à 5. Cela insiste sur l’acquisition du savoir et le premier élément en est la lecture et l’instruction. (4)

 

L’apprentissage des langues étrangères pour transmettre le Message correctement

 

Il est important également d’apprendre des langues étrangères. C’est indispensable en Islam car le Prophète (saws) a été envoyé à toute l’humanité. Il faut donc pouvoir transmettre le Message aux peuples de tout l’univers. Et cela afin aussi de ne pas faire d’erreur dans la transmission du Message.  A son époque, le Prophète (saws) envoyé des émissaires dans les pays pour traduire le Message et faire la da’wa dans leurs langues. (5)

 

Les privilèges d’acquérir la science

 

Les savants ont un degré très élevé auprès de Dieu. Il les a joints à Lui même et à Ses anges Dieu dit “Dieu témoigne et avec Lui les anges et ceux qui sont doués d’intelligence: il n’y a que Lui, le Puissant, le Sage.” S Al Imran V18 (6)

Le Prophète (saws) a dit “Dieu dira aux savants le Jour de la Résurrection, en s’installant sur son Trône pour rendre la justice: Je n’ai placé Ma science et Ma magnanimité en vous que parce que je voulais vous pardonner pour ce que vous portez en vous et je ne m’en soucie guère.” (at-Tabarani) (7)

Le Prophète (saws) a dit “le mérite du savoir dépasse celui de l’adoration.” (al Bazzar). Car celui qui adore Dieu en étant dans l’ignorance se nuit à lui même et à autrui. C’est pourquoi le Prophète (saws) a dit “un seul savant religieux est plus redoutable pour Satan que 1000 adorateurs.” (at-Tirmidhi).

Il dit aussi “le mérite du savant dépasser celui de l’adorateur de 70 degrés. l’espace entre les deux degrés équivaut à la distance parcourue à marcher pendant 70 ans. ceci parce que le démon introduit chez les gens une innovation blâmable mais le savant s’en aperçoit et l’interdit, tandis que l’adorateur qui est absorbé par l’adoration de Dieu ne s’en occupe pas et ne la voit pas.” (al Asbahani). (8)

Par conséquent, le musulman n’est pas en quête d’une science limité mais d’une science qui développe son esprit, qui fortifie son lien avec Dieu, qui lui procure le bonheur dans ce bas monde…(9)

 

De nombreux ahadiths incitent à acquérir le savoir

 

Celui qui suit une voie à la recherche d’une science, Dieu lui facilite par là l’accès au Paradis.” (Mouslim)

Aucun homme actif n’acquière tant de mérite que celui de la science qui guide le chercheur vers la bonne voie ou lui évite de tomber ds un précipice. Et sa Foi ne suit la bonne voie que si son Esprit connaît la rectitude.” (at-Tabarani).

Dieu, Ses anges, les habitants des cieux et de la terre, même la fourmi ds son trou et le poisson au fond de la mer rendent la Grâce à celui qui initie les gens au bien.” (at-Tirmidhi) (10)

Ces hadiths incitent à chercher toutes sorte de science: connaître ce qui est bien, la sagesse qui se cache derrière les prescriptions, les éléments qui permettent d’éviter les préjudices. Mais également de connaître le droit de Dieu sur les hommes ainsi que les devoirs et les droits des hommes entre eux. Les sciences qui a trait à l’univers.
Le Coran incite à connaître la Grandeur de Dieu en méditant et en étudiant la création. Il appelle à réfléchir sur le monde de manière général. (11)

 

Le musulman doit toujours être en quête de science

 

Le croyant doit toujours vouloir en apprendre davantage et surtout il doit faire preuve de modestie en disant « je ne sais pas ». Ibn Mas’oud dit « un jour qui disparait sans que je n’ai appris quelque chose est un jour sans baraka. » Le croyant aspire à toujours grandir dans la science car c’est ce qui le rend heureux sur Terre. (12)

Mais il est impossible que tous les êtres humains soient des savants car la société a besoin de personnes qui aient des fonctions différentes mais complémentaires comme des médecins, des commerçants, des savants, etc. Attention, cela ne veut pas dire que le musulman lambda doit être ignorant, il doit acquérir des connaissances pour pouvoir adorer Dieu correctement. Le savant est le médecin qui soigne le cœur du musulman, il doit avoir de solide connaissance pour servir sa communauté.

Abdoullah ibn al’as dit « la science ne disparaît pas avec la disparition des livres, écoles et universités mais avec la disparition des vrais savants. »

Ibn al Qayim dit « la compréhension saine et l’intention sincère sont les deux plus grands bienfaits qu’Allah peut accorder à quelqu’un. » Dans la sourate al Fatiha « guide nous vers le droit chemin, le chemin de ceux dont tu as comblé de tes faveurs. » En expliquant ce verset, Ibn al Qayim dit qu’Allah est en colère contre ceux dont leur intention est mauvaise. C’est à dire que leur compréhension était correct mais qu’ils sont sortis du droit chemin. Et que ceux qui se sont égarés avaient une intention saine mais leur mauvaise compréhension les a amené a dévié du droit chemin. En spiritualité, la première station d’épuration dans le cheminement est le savoir (al ‘ilm).

 

Des ahadiths montrant l’importance de la science

 

Le Prophète (saws) dit « la quête du savoir est obligatoire pour tout musulman et musulmane. »

Le Prophète (saws) dit « celui qui emprunte un chemin pour acquérir le savoir Allah lui facilite un chemin vers le Paradis. Et les anges rabaissent leurs ailes envers celui qui cherche le savoir en signe d’humilité, de respect, de satisfaction. »

Le Prophète (saws) dit « Les savants sont les héritiers des Prophètes (aws) car ils ont laissé en héritage que le savoir. »
Abou Hureyra (ra) voit les gens au marché, il leur dit « que faites-vous ici alors qu’on est en train de distribuer l’héritage du Prophète (saws) dans la mosquée. » tout le monde se précipita et voit les cercles de science. Ils disent « mais il est où l’héritage ? » Abou Hureyra dit « il est là l’héritage du Prophète (saws). » (13)

 

La recherche du savoir est meilleur que les actes surérogatoires

 

Hassan al Basri dit « L’encre des savants vaut mieux que le sang du martyr. »

Ash-Shafi’i dit « il n’y a rien de mieux après les actes obligatoires que de rechercher la science. »

Mohammed ibn al Fadl dit « l’Islam va disparaître à cause de 4 catégories de personnes : ceux qui ne mettent pas en pratique ce qu’ils connaissent, ceux qui pratiquent ce qu’ils ne connaissent pas, ceux qui ne savent rien et ne font rien, ceux qui empêchent les autres d’apprendre. »

Ibn al Qayim explique ces catégories en disant : « le premier a un savoir sans action, c’est le plus néfaste pour le commun des musulmans car ils le prennent pour excuser dans leur manquement. Le deuxième est un adorateur ignorant, il est néfaste car les gens le prennent comme exemple. Le troisième est comme des animaux livrés à eux-mêmes et le quatrième sont les lieutenants de Satan sur terre. »

 

Foi et savoir sont inséparables

 

Le savoir mène à la foi, il la renforce. En apprenant on manifeste notre crainte de Dieu, c’est un jihad. Et celui qui transmet à celui qui ne connait pas est une aumône qui reste après la mort.
Mais également le savoir permet d’avoir la certitude qui renforce la foi car le doute n’entre pas dans le cœur de la personne.

Le Prophète (saws) a dit : « Quand la personne meurt ses œuvres s’interrompent sauf trois: une aumône durable, une science profitable, un enfant vertueux qui invoque en sa faveur.” (Mouslim) (14)

 

L’importance du savoir chez la femme musulmane

 

La femme représente la moitié de la société et elle met au monde l’autre moitié. L’Islam fait donc de l’acquisition du savoir chez la femme une obligation. Le fait d’être fille, mère n’est pas un obstacle à la recherche du savoir. (15)

Les meilleurs exemples que nous puissions avoir sont les mères des croyants.
Le Prophète a fait de l’éducation de la femme musulmane une priorité pour qu’elle ait un rang élevé. C’est lui (saws) qui s’est occupé d’instruire les femmes musulmanes. Car la femme a la même responsabilité que l’homme ds le domaine du savoir, du prêche et de la transmission. (16)

 

Elles étaient assidus dans l’acquisition de la science

 

Elles n’hésitaient pas à supporter les difficultés du voyage pour chercher la science. Elles apprenaient puis elles mettaient en application ce qu’elles avaient acquis. Et surtout elles étaient assidues et elles étaient toujours en quête de science car elles savaient que la femme a une responsabilité dans le domaine du savoir. (17)

 

Les mères des croyants étaient des références dans la science

 

Les musulmans venaient de très loin pour apprendre auprès des mères des croyants qui avaient fait de leurs appartements des écoles. Dans les recueils de hadiths il y a des ahadiths dont seules les femmes sont des transmetteurs connus. (18)
Voici quelques noms de femmes savantes à l’époque du Prophète (saws): Aisha bint Abou Bakr (ra) , Asma bint Yazid ibn as-Sakan , Oum ‘Atiya al Ansatiyya appelée Nousayba bint al Harith , Ash-Shiffat bint ‘AbdAllah al ‘Adawiyya (19)

 

 

A travers ces différentes preuves nous voyons que l’acquisition du savoir pour tout musulman est indispensable. Dieu en a fait une obligation pour chacun d’entre nous. Et surtout celui qui a recherche la science a une position élevée auprès de Dieu. Mais pour pouvoir acquérir un maximum de science il faut savoir optimiser son temps. Et pour cela nous devons avoir conscience de la valeur du temps. Je vous invite à lire l’article sur la gestion du temps.

 

Références:
(1) Moncef, Zenati, L’importance du savoir en Islam, vidéo youtube, 2013, havre de savoir
(2) AL Ghazzali, Mohammed, L’Ethique du musulman: les fondements de la morale, édition al Qalam, traduction M. Fateh, Paris, France 2016, 1ère édition, page 290
(3) Ibid, page 292
(4) Ibid, page 293
(5) Ibid, pages 300-301
(6) Ibid, pages 293-294
(7) Ibid, page 294
(8) Ibid, page 295
(9) Ibid, page 296
(10) Ibid, pages 296-297
(11) Ibid, page 297
(12) Moncef, Zenati, L’importance du savoir en Islam, vidéo youtube, 2013, havre de savoir
(13) Ibid
(14) Ibid
(15) Al-Sa’idi, Amira, La femme savante à l’époque du Prophète (saws), éditions al Hadith, Bruxelles, Belgique, 2020, 1ère édition, page 28
(16) Ibid, page 34
(17) Ibid, page 45
(18) Ibid, page 68
(19) Ibid, page 73

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Les moyens qui rapprochent de Dieu

Les moyens qui rapprochent de Dieu

Se rapprocher de Dieu est essentiel pour obtenir son amour et qu'il remplisse notre cœur. Mais quels sont les moyens qui permettent de nous rapprocher de Dieu.    A travers la connaissance de Dieu et de Son Prophète (saws)   Nous ne pouvons pas aimé Dieu ni...

Les étapes du cheminement spirituel

Les étapes du cheminement spirituel

Le cheminement spirituel n’est pas simple. Il est semé d’obstacles qui nous empêchent d’avancer si nous ne les combattons pas. Le cheminement spirituel passe par différentes étapes. Mais quelles  sont ces étapes ?   Le repentir : étape fondamentale dans le...

Les dix derniers jours du Ramadan

Les dix derniers jours du Ramadan

Les dix derniers jours du Ramadan sont les jours les plus importants de ce mois béni car il s’y trouve la nuit du destin. Mais qu’est ce que la nuit du destin? quelle est la récompense de cette nuit? que faut-il faire durant cette nuit bénie?   La Révélation du...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

L’importance d’adresser le salam

L’importance d’adresser le salam

Adresser le salam est devenu banal pour la plupart d'entre nous au point de ne l'adresser qu'aux personnes que nous connaissons. Mais en quoi est-il si important ?   Le Prophète (saws) a dit “vous n’entrerez au Paradis que lorsque vous croirez, mais vous ne...

Oustadha Rim Ben Barka

Oustadha Rim Ben Barka

Rim ben Barka est une professeure en tadabbour et en même temps elle est médecin. Qui est-elle ? Auprès de qui elle a appris ? Quel a été son parcours ?   Rim Ben Barka est née le 1er août 1968, elle est âgée de 53 ans. Elle a trois jeunes filles de 23 ans, 19...

L’appel à Allah: une obligation

L’appel à Allah: une obligation

Le Prophète (saws) a reçut l'ordre d'appeler à Allah. Cet appel se fit par étapes. Mais comment cela s'est-il déroulé ? Quel méthode le Prophète (saws) a t-il utilisé ? L’ordre d’appeler à Allah   Un jour le Prophète (saws) reçut l’ordre d’appeler à Allah par ces...