Ibn Battuta: le grand voyageur

Article rédigé par Sophie Rabahi

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

Publié le 21 janvier 2021

 

Ibn Battuta a énormément voyagé dans sa vie. Mais qui est-il ? Où a t-il voyagé ? Quel était l’objectif de ses voyages ?

 

Les origines d’Ibn Battuta

 

 

Shams ad-Din al-Lawati at-Tanji ibn Battutah est né en l’an 703 de l’Hégire. Il est issu d’une famille noble de Tanger. De part ses ascendants ses origines sont berbères. Il a mémorisé le Coran et il a étudié la jurisprudence malikite. (1)

 

Son premier voyage à la Mecque

 

Ibn Battuta décida à l’âge de 21 ans d’ effectuer le pèlerinage à la Mecque. Il passa par de nombreux pays tels que Tlemcen, Bejaia, Tunis., etc. Il pensait partir une année mais il ne reviendra que 24 ans après. Puis en l’an 726 de l’Hégire, Ibn Battuta est arrivé à Alexandrie après plus de 4000 km de marche. A travers ce long voyage il se découvrit une passion pour le voyage et la découverte. (2)

 

A la découverte du monde

 

Après le pèlerinage accompli, Ibn Battutah se rendit en Perse, en Iraq. Ensuite il traversa le Najd et visita à Najaf la tombe d’Ali ibn Abi Talib. En l’an 727 de l’Hégire il retourna à Bagdad. Puis il repartit à la Mecque afin d’effectuer un deuxième pèlerinage où il prit le temps pour développer ses connaissances.

A la fin de ce pèlerinage il partit au Yémen, à Zeila, en Equateur, à Oman. Ensuite il effectua un troisième pèlerinage avant de rejoindre l’Inde où il s’engagea auprès du sultan turc de Delhi nommé Muhammad ibn Tughluq. Et en 730 de l’Hégire il se dirigea vers l’Anatolie, le Sham pour aller à Alanya. (3)

Après plusieurs pays passés, il se rendit à Constantine, en Asie, les Maldives où Ibn Battutah fut nommé juge. Mais il n’y resta pas plus d’un an. (4) En l’an 750 de l’Hégire, Ibn Battutah revint dans sa ville d’origine où il apprit que sa mère fut décédée. Puis il repartit dans ses expéditions jusqu’en l’an 755 de l’Hégire. (5)

 

L’écriture de ses voyages

 

Après plusieurs années de voyage, Ibn Battutah décida de se poser. Il débuta l’écriture de ses voyages, de ses découvertes. Et sur les conseils d’Abu ‘Inan Faris, il en fit un ouvrage qui s’intitule “Tuhfat an-Nuzzar fi Ghara’ib al Amsar wa ‘Aja’ib al Asfar” plus connu sous le nom ar-Rihla “les voyages”. Ce livre est jusqu’à nos jours une référence en littérature. A travers ses voyages Ibn Battuta a rencontré plus de 60 souverains et 2000 vizirs. (6)

 

Sa vie familiale

 

Ibn Battuta eut dans sa vie une dizaine d’épouses, il a eu beaucoup d’enfants à différents endroits du monde : Sfax, Damas, Delhi, Maldives, etc. Tout au long de ses voyages il a placé sans cesse sa confiance en Dieu. Il s’en est remis à Lui et surtout il n’a jamais délaissé le Coran.
.
Ibn Battutah décéda quinze ans après son dernier voyage. (7)

 

Ibn Battuta avait soif de découverte, il voulait toujours en apprendre davantage. Mais malgré tous ces périples il a toujours gardé son lien avec Allah. Il n’a jamais délaissé le Coran. Ces voyages lui ont permis de développer davantage ses connaissances, de rencontrer des gens de différents univers qui l’ont enrichi. Je vous invite à sa biographie en détail afin de connaître toutes ces péripéties. 

 

Références
1) Meyer, ‘Issa, Héros de l’Islam, éditions Ribat, Paris, France, 2020, 1ère édition, page 305
2) Ibid, page 306
3) Ibid, page 307
4) Ibid, page 309
5) Ibid, page 312
6) Ibid, page 313-314
7) Ibid, page 315

 

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Dans la même catégorie :

Omar ibn al Khattab (ra): le deuxième calife

Omar ibn al Khattab (ra): le deuxième calife

Omar ibn al Khattab (ra) est le deuxième calife. Mais qui est-il ? Qu'a t-il mis en place durant son califat ?      Ses origines   Son nom est Omar ibn al Khattab ibn Nufayl ibn Abd al ‘Uzza. (1) Il (ra) fait partie des Banu ‘Adiy. Son père était...

Sheykh Mohammed Said al Bouti

Sheykh Mohammed Said al Bouti

Sheykh al Bouti est un grand savant qui a grandement contribué au développement de la science. Mais qui est-il ? Quel a été son parcours ?    Ses origines     Sheykh Mohammed Said Ramadan al Bouti est né en 1929 (1347 de l’Hégire) dans un village...

Sa’id ibn al Musayyib: un des plus savants tabi’ines

Sa’id ibn al Musayyib: un des plus savants tabi’ines

Publié le 29 novembre 2021   Sa'id ibn al Musayyib fait partie des tabi'ines. Mais qui est-il ? Auprès de qui a t-il appris la science ?    Ses origines   Sa’id ibn al Musayyib est né en l’an 15 de l’Hégire, deux ans après qu’Omar ibn al Khattab (ra)...

L’imam Shafi’i: maître de l’imam Ahmad

L’imam Shafi’i: maître de l’imam Ahmad

Publié le 13 novembre 2021   Shafi'i est l'un des fondateurs d'une des quatre écoles principales en jurisprudence (al fiqh). Mais qui est l'imam Shafi'i ? Auprès de qui il a acquis son savoir ? Comment a t-il participé au développement de la science ?   Ses...

Si vous trouvez nos articles bénéfiques, aidez-nous à produire du contenus de qualité !

 

Pour nous aider, il y a deux choses que vous pouvez faire :

  • Partager notre contenu auprès de personnes pour qui nos articles seront utiles.
  • Faire un don pour nous permettre de financer notre travail de recherche. Notamment à travers l’achat des livres qui servent à la rédaction de nos articles !

D’après Abou Houreira, le Prophète salalahou 3aleyhi wa salam a dit :  » Quand le fils d’Adam meurt, son œuvre s’arrête sauf dans trois choses :

  • Une aumône continue (jariya)
  • Une science dont les gens tirent profit
  • Un enfant pieux qui invoque pour lui »

Rapporté par Muslim

Restons en contact !

Les dernières publications

Les femmes dans la vie de Moussa (aws)

Les femmes dans la vie de Moussa (aws)

Certaines femmes ont eu un rôle important dans la vie du Prophète Moussa (aws). Sa mère, sa soeur, Asia qui est la femme de Pharaon et son épouse Safura. Mais qui sont ces femmes ? Quels rôles ont-elles eu ? Quels enseignements peut-on en retenir ?     ...

Les règles du voyage

Les règles du voyage

Allah (swt) dans son immense générosité nous a facilité dans plusieurs situations. Et notamment lorsque nous sommes en voyage. Mais quelles sont les dérogations que le Législateur nous a donné durant le voyage ? Est-il permis à la femme de voyager seule ? Quelles sont...

Sourate al Fourqan: les serviteurs du Miséricordieux

Sourate al Fourqan: les serviteurs du Miséricordieux

Sourate al Fourqan est une sourate où Allah (swt) évoque les caractéristiques des croyants du Miséricordieux. Présentation générale de sourate al fourqan   Sourate al fourqan est une sourate mecquoise. (1) Elle a été révélée après sourate Yasin. (2) Le terme...